• La Dictée de Mérimée

    Au temps des transformations avec changements de l'orthographe, j'ai trouvé intéressant de se pencher
    sur quelques exemples de dictées utilisées dans le cadre de certains examens...
    En voici un exemplaire... il y en a d'autres que je vous proposerai plus tard.

     

    La Dictée de Mérimée

     

    « Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l’amphitryon, fut un vrai guêpier.

    Quelles que soient, quelque exiguës qu’aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu’étaient censés avoir données à maint et maint fusilier subtil la douairière et le marguillier, bien que lui ou elle soit censée les avoir refusées et s’en soit repentie, va-t’en les réclamer pour telle ou telle bru jolie par qui tu les diras redemandées, quoiqu’il ne lui siée pas de dire qu’elle se les est laissé arracher par l’adresse desdits fusiliers et qu’on les leur aurait suppléées dans toute autre circonstance ou pour des motifs de toutes sortes. Il était infâme d’en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et malbâtis et de leur infliger une raclée, alors qu’ils ne songeaient qu’à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.

    Quoiqu’il en soit, c’est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s’est laissé entraîner à prendre un râteau et qu’elle s’est cru obligée de frapper l’exigeant marguillier sur son omoplate vieillie. Deux alvéoles furent brisés, une dysenterie se déclara, suivie d’une phtisie.

    « Par saint Martin, quel hémorragie ! » s’écria ce bélître. A cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l’église tout entière. »

     

    (note personnelle : j’ai des doutes sur « quel hémorragie » parce que le mot hémorragie est féminin, j’ai vérifié dans le dico, mais c’est écrit comme ça dans le texte !… mais ça peut être aussi une coquille du journal…)

    Ce texte va certainement vous paraître totalement désuet, mais c'est un bon exercice wink2

     

     

     

    ********************

     

    Ajout du vendredi 4 mars

     

    Alors, mea culpa, mea culpa !! j'avais tapé cette dictée il y a plusieurs années pour faire un article sur mon blog rmc. Je me suis contentée de vous faire un copié-collé du texte gardé sur word, mais comme j'avais peu de temps, j'ai fait vite sans trop relire... J'ignore donc si j'ai fait des fautes ou bien si j'ai recopié un texte erroné à ce moment-là , mais il semble que plusieurs fautes se soient immiscées dans ce texte. Je vous le remets donc ci-dessous en copié-collé à partir de wikipédia pour éviter de nouvelles erreurs... et je vous prie de bien vouloir m'excuser pour vous avoir fait douter... Il n'en reste pas moins que c'est une dictée extrêmement difficile et dont une grande partie des mots est obsolète !!

     

    « Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l’amphitryon, fut un vrai guêpier.

    Quelles que soient, et quelque exiguës qu’aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu’étaient censés avoir données la douairière et le marguillier, il était infâme d’en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis, et de leur infliger une raclée, alors qu’ils ne songeaient qu’à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.

    Quoi qu’il en soit, c’est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s’est laissé entraîner à prendre un râteau et qu’elle s’est crue obligée de frapper l’exigeant marguillier sur son omoplate vieillie. Deux alvéoles furent brisés ; une dysenterie se déclara suivie d’une phtisie, et l’imbécillité du malheureux s’accrut.

    — Par saint Martin ! quelle hémorragie ! s’écria ce bélître.

    À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l’église tout entière. »

     

    — Prosper Mérimée.

     

     

    (Pour malbâtis, je tiens à préciser que cela dépend des sources, donc ce n'était pas une faute...)

     

    Sur ce, rassurez-vous car :

    La dictée de Mérimée fut écrite et dictée en 1857 par Prosper Mérimée à la demande de l’impératrice Eugénie afin de distraire la cour. Napoléon III aurait fait soixante-quinze fautes, l’impératrice soixante-deux, Alexandre Dumas fils vingt-quatre, Octave Feuillet dix-neuf et Metternich fils, ambassadeur d’Autriche, trois.

    À l’annonce des résultats, Alexandre Dumas se serait tourné vers Metternich pour lui demander : « Quand allez-vous, prince, vous présenter à l’Académie pour nous apprendre l’orthographe ? »

    Voici un lien qui vous en dira plus sur cette dictée, très instructif : Dictée de Mérimée - Wikipedia

     

    ***************************

     

    Ajout du 17 mars (c'est par épisode ! sarcastic)

    Me revoilà car mon amie Flo a eu la gentillesse de me donner un lien qui apporte des explications
    aux mots difficiles de cette dictée et aux fautes que nous sommes susceptibles de faire.
    N'hésitez pas à consulter ce site :

    Le blog de Mamielou

    Il vous suffit de cliquer sur le lien qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

     

     

    « Ceratostigma plumbaginoïdePapillon Callimorpha quadripunctaria »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Mars 2016 à 21:59

    Comme toi j'ai un doute sur "quel hémorragie", j'aurai moi aussi volontiers mis deux L.
    Cela fait des années qu'on remet la réforme de l'orthographe sur le tapis, et pour le moment à part quelques petites babioles... Tous les gouvernements s'y sont essayés mais les règles tiennes bon. Je reconnais que parfois, c'est un peu tiré par les cheveux ;-)
    Ce serait vraiment dommage, mais quel meilleur moyen que d'inciter à la fainéantise et de limiter le culture d'un peuple pour parvenir à mieux le manipuler ?
    Merci pour le partage. bise et bonne soirée Cath

    2
    Jeudi 3 Mars 2016 à 22:10

    Je suis allé voir sur ce site: Il y a la reproduction du "Dîner de Sainte adresse" 

    Franchement je ne sais pas combien j'aurais eu de fautes. Je ne connaissais pas "bélître" mais "bellâtre" oui... Ils n'ont pas le même sens sûrement.

    Passe une bonne nuit.

    Bise, Michel

    3
    Vendredi 4 Mars 2016 à 08:19

    Bonjour Cath, je n'aurais pas mis d'accent circonflexe à râteau.. déjà une faute.. et une deuxième, je croyais qu'on disait une alvéole !!!!

    Un beau test que cette dictée...

    Bonne journée gros bisous Rozy

     

    4
    Vendredi 4 Mars 2016 à 10:53

    Moi c'est cuisseaux de veau et cuissots de chevreuil qui m'interpelle... je ne connais pas la différence !  Faut reconnaître que même si on n'est pas mauvais en orthographe, ce texte est un chouia difficile à écrire sans faute !!!

    Bisous

    5
    Vendredi 4 Mars 2016 à 10:54

    J'ai bien eu ton  message,   

    je viens d'aller sur tes commentaires et hop la fenetre s'est ouverte, mais ce n'est pas de ta faute, le problème

    viendrait d'eklablog c'est ce que j'ai compris sur d'autres blog, c'est pas grave, il suffit pour nous lorsque nous allons chez toi et que la fenetre de pub s'ouvre, il

    y a une petite croix  en haut à droite, on clique et tout sans va.

    Bonne journée à toi et bises de Francois

    6
    Vendredi 4 Mars 2016 à 12:35

    Oui elle est pointue cette dictée, et suis persuadée que si on l'a faisait faudrait la relire 3 fois et encore ! je me vois avec plein de fautes !!!

    - quelle hémorragie  (j'aurai mis quelle)

    - deux alvéoles furent brisées ( féminin pluriel)

    - phtsie (j'aurai surement fait une faute car je ne connais pas ???)

    - cuissots j'aurai mis pareil à veau et chevreuils

    moi j'aurai mis : quelques exiguës  quelque sans S bizarre hein  !

    - mal bâtis j'aurai pas attaché !!!

    tu sais quoi, tu aurais du t'enregistrer et nous la dicter !!! je crois bien qu'on aurait eu zero,  car bon, elle est hard hein !!!

    c'etait pour quel diplôme ce truc ????

    bon je continue mon ménage j'ai fait une pause !

    un bisou et un bon vendredi cath, je t'embrasse flo

     

     

     

     

      • Vendredi 4 Mars 2016 à 20:58

        Ma flo,

        - pour quelle, c'est bien lle, c'était une erreur de ma part ou du texte que j'avais copié à l'époque (voir mes explications en rajout)
        - alvéoles : masculin ou féminin (l’usage hésite)
        - phtisie : c'est une maladie des poumons... une des formes de la tuberculose... Ma grand-mère l'avait et a passé des années au sanatorium à cause de ça.
        - quelque exiguës : "quelque" est mis dans le sens de : aussi exiguës qu'aient pu paraître les arrhes... donc c'est utilisé en adverbe, donc invariable... il n'est pas utilisé pour désigner une quantité... si tu relis bien la phrase, tu verras que ça ne voudrait rien dire dans ce cas.
        - mal bâtis : tu verras, sur mon rajout, j'ai expliqué qu'on peut mettre les deux !!

        Voilà, ma flo... tu as quelques réponses.... Gros bisous et merci de ton com... à tout à l'heure, je vais aller sur ton blog.
        Cath

    7
    Vendredi 4 Mars 2016 à 15:02

    Je serais curieux de connaître le nombre de fautes que l'on relèverait sur cette dictée, si on la faisait faire de façon impromptue à des candidats bacheliers......

    Bonne soirée.

    8
    Vendredi 4 Mars 2016 à 18:04

    J'aurais fait plein de fautes ! 

    Mais c'est toujours intéressant de réviser ainsi !

    Bisous

    Am

    9
    Vendredi 4 Mars 2016 à 19:02

    BONSOIR

    ET BIEN J EN AURAIS FAIT DES FAUTES LOL

    PTI BISOUS

    10
    Vendredi 4 Mars 2016 à 22:33

    Coucou Cath'

    j'ai un peu mal aux yeux ce soie aussi j'ai du mal avec les longs textes; donc on vert palus tard pour la dictée.

    Bel exercice de style! Bravo.

    Bonne fin de semaine et gros bisous.

    11
    Samedi 5 Mars 2016 à 09:54

    ah oui, déjà elle parait moins difficile lol.. si on peut dire ça ... mais bon malgré tout ça réconforte de voir le nombre de fautes de nos souverains .... hé hé ..

    tu sais ce que ça me rappelle... quand j'étais à l'école de secrétariat , la première dictée que j'ai faite, un texte qu'on nous a lu, et écrit au tableau les noms propres, et mots difficiles, qu'il fallait se rappeler, la dictée faisait 1 page et demi !!! et hop elle effaçait tout , et ensuite à nous .. chaque faut  5 points en moins, un accent,  2 points en moins, une virgule, un point, 1 point en moins, l'horreur nous avons mis 2 mois à avoir 5/20 !!!! on a eu zero longtemps ... mais bon on a rien sans rien, à la fin de l'année nous avions presque tous la moyenne !!!

    merci pour le rajout.. je m'active maman vient manger j'ai de la cuisine à faire, je suis moins bien aujourd'hui, c'est pas ma semaine hein !!! j'etais mieux la semaine dernière grrrr je t'embrasse flo

    12
    Dimanche 6 Mars 2016 à 18:15

    Oui, " quel que soit " : merci pour le rectificatif. La phrase du début du second paragraphe est un ajout de 1868. Et si plusieurs orthographes ont évolué depuis sa création, le texte reste toujours difficile et piégeux ! Chris

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :