• Mes préférences

     Sur facebook on peut trouver le pire comme le meilleur...
    J'ai décidé de zapper le pire pour n'en retenir que le meilleur.


    Et j'ai choisi de partager avec vous trois des articles
    que j'ai aussi partagé avec mes amis virtuels là-bas, il y a quelques jours
    mais j'ai préféré attendre que tout se soit calmé.

     

    Voilà de nouvelles paroles pour la Marseillaise... Celles que j'aurais aimé chanter.
    Merci pour ces paroles de paix et de solidarité, Monsieur Graeme Allwright... Je vous aime depuis longtemps !

     

     

     

     *****************************

     

    Le gouvernement nous avait demander de sortir les drapeaux la semaine dernière.
    Autant j'avais allumé ma bougie en signe de solidarité avec les victimes des attentats,  le lendemain du vendredi noir,
    autant pour le drapeau, je n'étais pas d'accord car  je trouve ce geste un peu trop franco-français.
    Mettre ce drapeau, c'était, pour moi, nous approprier seuls cette douleur...
    c'était renier les 30 000 morts en lien direct avec les terroristes depuis 20 ans.
    De toutes nationalités, de toutes couleurs, de toutes religions, y compris celle de ces bourreaux !!
    Nous avons eu beaucoup de victimes, c'est vrai, mais nous devons rester solidaires de toutes les autres.
    Nous ne devons pas non plus oublier toutes ces femmes et ces enfants torturés, violés, embrigadés de force ou tués
    dans le monde entier et particulièrement dans cette région du monde où il n'est plus possible de vivre en paix.

    Donc, quand mon amie Annie a mis sur son mur ce symbole, qui est à la fois une reconnaissance de nos victimes françaises
    mais aussi une solidarité avec toutes les autres, je ne pouvais qu'aimer et j'ai partagé.
    Ce que je fais aussi avec vous aujourd'hui.

    Graeme Allwright : Une marseillaise comme j'aime !

     

     

    ***************************

    Et enfin, voici un article paru dans le Monde.

    Si je partage avec vous cet article aujourd'hui c'est parce que j'ai toujours eu du mal avec notre hymne national.
    Cette marseillaise, qui est un chant de guerre
    (nous sommes, je crois, l'un des seuls pays au monde à avoir un chant de guerre comme hymne !)
    ne me donnait pas envie de la chanter... Moi je n'ai pas envie qu'un sang impur abreuve des sillons français !!
    J'aurais bien aimé une marseillaise comme celle proposée plus haut par Greame Allright, <
    une marseillaise de paix, de solidarité et d'amour entre les hommes.

    Et puis je suis tombée sur cet article qui m'a appris la vraie nature des paroles de cette chanson.
    Je ne peux pas dire que je l'aime plus, elle n'est toujours pas chant de paix, mais bon, elle n'est pas non plus
    chant de guerre à proprement parler... Elle reste toutefois, à mon goût, encore un peu trop chant d'inégalités...
    Mais je voulais partager avec vous ce que je venais d'apprendre.
    Lisez bien jusqu'au bout. Ce serait bien, quand même, qu'on nous apprenne ça à l'école.
    Moi on ne me l'a jamais appris ! On m'a appris les paroles, mais on ne me les a jamais expliquées !

     

    Chronique d'abonnés

    Qu'un sang impur abreuve nos sillons

    par Nicolas de Peretti

    En ces temps politiques où les débats prennent une hauteur rarement atteinte, il est parfois utile de prendre un léger recul. Si on peut faire un reproche à tous les candidats, c'est bien celui de ne pas expliquer ce que représente la France comme symbole dans le monde.

    Ce pays est loin de tout reproche, il a une histoire tourmentée et violente, il fut grand. L'hymne français reste une valeur refuge pour tous les révolutionnaires du monde. Pourtant dans son propre pays, il fait l'objet de débats malsains.

    En effet, notre époque qui a la chance d'avoir un accès quasi illimité à la connaissance est peuplée de gens refusant désormais de réfléchir. Nous préférons avoir une information continue à la pensée. Notre époque est surtout marquée par une défiance vis-à-vis de l'histoire.

    L'exemple que nous prendrons est le lien entre tous les citoyens de ce pays. Un vieux chant guerrier datant de 1792 écrit pour l'Armée du Rhin. Cette armée se devait de tenir le front est face à la coalition conservatrice de l'époque plus communément appelée royaliste.

    Son rythme est entrainant, la mélodie est facile à retenir. Dans l'un de ses couplets, une expression a scandalisé plus d'un esprit mal forgé :

    "qu'un sang impur abreuve nos sillons"

    La traduction qui en est faite depuis la fin du XXe siècle serait risible si elle ne s'était pas autant généralisée. Rappelons dans un premier temps qu'en histoire il n'y a que deux crimes : l'anachronisme et jouer à l'"histoire-fiction". En l’occurrence, nos contemporains considèrent que cette phrase est proche de l'idéologie nazie. On considère le sang impur comme celui de l'étranger, les sillons devenant les tranchées des batailles.

    Il est triste de devoir faire un rappel historique basique. Avant la Révolution, la société est divisée selon l'origine familiale. Vous êtes nobles, car vous avez du sang noble, votre supériorité vis-à-vis du reste du peuple ne vient que de là. Un noble est supérieur à un paysan par son sang. Quand les soldats français s'époumonaient "qu'un sang impur abreuve nos sillons", ils ne parlaient pas des étrangers.

    Le sang impur ce n'était que le leur, les sillons n'étaient par ailleurs que des sillons, n'oublions pas que la France d'alors est agricole. Il s'agit d'une phrase symbolisant le sacrifice, les républicains d'alors étaient fiers de verser leur sale sang sur le champ d'honneur. Ils ne considéraient qu'une chose, mieux vaut tapisser tout le territoire national de sang plutôt que de se rendre.

    S'indigner de cette phrase est grave. Quitte à nous bombarder d'identité nationale et d'autres expressions grandiloquentes qu'on commence d'abord à enseigner la Marseillaise aux écoliers. Mais enseigner ne veut pas dire apprendre par cœur un chant, enseigner veut dire faire comprendre ce chant, ce qu'il représente.

    La chose la plus cocasse dans ce petit billet est que son auteur qui a l'air si franchouillard dans ses propos est un autonomiste corse. Aimer sa petite île ne veut pas dire qu'on a la haine pour la France. L'amour est un sentiment qui n'a pas besoin d'avoir une opposition pour exister, c'est pour cela qu'il est si fort.


    Vous pouvez retrouver cet article sur http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2012/03/11/qu-un-sang-impur-abreuve-nos-sillons_1656090_3232.html
    « Un chauffe-épaules framboiseEnsemble Bonnet à pompon et manchon Plassard noir et blanc »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Décembre 2015 à 09:18

    ah faut que j'en reparle à ma directrice de primaire, j'ai oublié ! faut que je me fasse un pense bête ! lol..

    je me demande si je ne mélange pas ce que j'ai appris à l'école et ce que mémé et ma tante lily m'ont dit ???? tu vois c'est très loin donc assez confus..

    j'ai des papiers à faire ma cath, pour la caf et la sécu qui comme d'habitude me cause soucis, comme dit ma mère tu es toujours avec des papiers, tu sais quand ils te donnent un truc style apl ou autre, faut toujours leur justifier tout , et comme je travaille en cdd tous les 3 mois je dois justifier de mes salaires, (des fois que je gagne plus !!! ) par contre dans le sens contraire alors là ça met des mois à se remettre bien tu vois , c'est dégoutant ! mais c'est comme ça, hâte d'avoir une pension fixe qui bouge pas et qu'on me fiche la paix !!!!

    donc ce matin courses, avec maman, et ensuite démarches, faut que je trouve le temps aussi de changer mes draps que j'aurai du faire la semaine dernière mais que j'ai pas fait, et que je me lave les cheveux... j'ai un bordel à la maison ma pauvre heureusement que personne ne vient chez moi !!!! un bizou et un bon samedi à toi, je t'embrasse bien fort , bibi flo

    2
    Samedi 5 Décembre 2015 à 11:43

    " ...L'amour est un sentiment qui n'a pas besoin d'avoir une opposition pour exister, c'est pour cela qu'il est si fort .. " .

    Cette phrase m'a bien plu. Et ce sang qui est le propre sang des patriotes qui préfèrent mourir, que de baisser les bras

    est une version que je découvre, grâce à toi. Merci, et je vais essayer de mémoriser les moments forts

    de ton article. Armée du Rhin, chant composé à Strasbourg, quai "Rouget de L'isle".

    Bon WEnd à toi. yann.

    3
    Samedi 5 Décembre 2015 à 12:40

    J'ai toujours aussi été choquée par les paroles belliqueuses de la Marseillaise.
    Alors oui, je suis en total accord avec ces paroles que je connais et que nous devrions adopter.
    Bisous Cath

    4
    Samedi 5 Décembre 2015 à 15:05

    Qu'est-ce que je peux dire ? c'est une bonne initiative de ce chanteur et les paroles sont émouvantes. Chacun veux à sa façon interpréter des événements marquants, mais si c'est pour parler, chanter ou écrire pour la paix alors c'est valable. C'est bien connu la chanson rassemble.

    Bon week-end à toi.

    5
    Dimanche 6 Décembre 2015 à 11:19

    bon dimanche ma cath, pas en avance ce matin, figures toi que je me suis rendormie, le reveil a sonné j'ai appuyé et suis repartie  du coup me suis levée d'un bond  et j'ai fait la piqure de sheila a moitié abrutie . la pauvre sheila a du se demander ce qu'il se passait je lui ai sauté dessus !!! lol.. maman vient manger à midi, j'ai fait mes papiers hier plus qu'à les poster, cet am on va voter, et voilà faut retourner bosser, purée ça passe vite le temps, vais tâcher de trouver 5 mn pour répondre à ton mp mais avec maman pas facile donc ce soir ou demain... un bizou ma cath, et un bon dimanche à toi, je t'embrasse bien fort, miaou a tes matous flo.

    6
    Dimanche 6 Décembre 2015 à 19:51

    Oui il faut chanter l'amour pas la guerre. D'ailleurs, j'ai mis cette vidéo en module sur ma page de blog.

    je savais que le sang impur était celui des révolutionnaires. Il n'empêche que c'est un chant guerrier. Un appel à la haine.

    Je te souhaite une bonne soirée Cath.

    Bise, Michel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :