• Mes travaux avancent !!


    Cette fois, le menuisier est venu me faire l'isolation des combles et du toit.
    Donc, dans l'ordre, il a enlevé la laine de verre, surélevé et, au besoin,
    réparé toutes les gaines électriques (l'électricien, lui, avait posé les boîtes de dérivation en hauteur),

    vérifié et renforcé l'attache des gaines de la pompe à chaleur, posé des plaques d'osb sur les pignons des façades.

     

    Isolation des combles et du toit

    Isolation des combles et du toit

    Comme vous pouvez le voir, c'est un peu le foutoir avant qu'il porte la laine de verre à la décharge arf

    Ensuite, il a soufflé de la ouate de cellulose sur 40cm (35cm prévus, donc c'est sympa !)

    Pour terminer, il a posé des plaques de fibre de bois sur les fermettes.
    C'est à ce moment-là qu'il a bien voulu prendre les photos que je vous mets ci-dessous,
    car moi je ne pouvais pas monter sur l'échelle pour le faire.

     

    Isolation des combles et du toit

    Comme vous pouvez le constater, ils ont commencé à poser les plaques de fibre de bois sur les fermettes...

     

    Isolation des combles et du toit

    Au centre, on voit l'une des trois boîtes de dérivation des gaines électriques qui ont été surélevées.
    Au milieu on aperçoit, derrière l'ampoule accrochée à une fermette, le puits de lumière qui arrive dans la cuisine.

    Isolation des combles et du toit

     

    Maintenant, on voit la pompe à chaleur avec le départ des gaines et la boîte de commande.
    Tout est recouvert de la ouate de cellulose.
    Sur la droite, le puits de lumière qui arrive sur le toit.

    Isolation des combles et du toit

     

    Là, vous pouvez voir au fond à droite la trappe qui permet d'accéder aux combles par le plafond du bureau.
    Le menuisier l'a renforcé en y ajoutant une plaque de fibre de bois.
    Il a également ajouté des chevrons tout autour pour me permettre d'y poser des planches afin de me faire des "étagères".
    Ainsi je vais pouvoir continuer à y entreposer mes boîtes d'archives.
    Vous pouvez voir aussi la première boîte de dérivation.

    En fait, on ne pose les plaques de fibre de bois que sur une pente du toit. La pente nord.
    Sur l'autre pente, il y a les panneaux solaires et comme c'est au sud, il n'y a pas de vent direct, donc ça craint moins.
    Et financièrement, je n'avais pas les moyens de le faire... peut-être un jour !?

    Isolation des combles et du toit

    Isolation des combles et du toit

    Le puits de lumière et la pompe à chaleur au centre.

    Isolation des combles et du toit

    Isolation des combles et du toit

     

    Et voilà le toit isolé... avec les tuiles remises sur les tasseaux et le pare-pluie agrafé sur les plaques de fibre de bois.

    Isolation des combles et du toit

    Isolation des combles et du toit

    Isolation des combles et du toit

    Il manque encore quelques tuiles qu'il doit venir remettre dès qu'il les aura reçues. Des faîtières et des tuiles de rive.
    Le problème c'est qu'elles ne se fabriquent plus donc il doit les commander et, à chaque fois, ça prend beaucoup de temps.

    Isolation des combles et du toit

     

    Voilà, donc, quand même, il y a du résultat !! Depuis que cette isolation est terminée, j'ai 2° de plus qu'avant dans la maison !! cool
    Ça valait vraiment le coup !!

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Article préparé le 27 août dernier... pas eu le temps de vous le déposer avant... Mais mieux vaut tard que jamais !! yes

    Certains d'entre vous le savent, je réaménage ma maison et ses extérieurs depuis quelques mois... Vous avez eu l'occasion de voir ma cuisine terminée. Depuis, j'ai aussi terminé ma chambre et deux de mes terrasses (j'en ai trois). Voici celle qui se trouve à l'Est de ma maison, la fenêtre de  mon bureau s'ouvre sur elle et l'entrée s'ouvre sur elle par une porte-fenêtre. C'est aussi de ce côté que donne la chatière qui permet à ma colonie de chats d'entrer et sortir comme ils le veulent afin d'être indépendants.

    N'ayant pas les moyens de recouvrir mes terrasses de lattes de bois, j'ai décidé de les recouvrir de moquette herbe synthétique. Celle posée de ce côté est vraiment le premier prix et n'a donc pas de vrais faux brins d'herbe, mais j'ai trouvé que, de toute façon, pour les chats, c'était mieux, car après avoir testé celle qui a de longs brins sur la terrasse de l'ouest, il s'avère que, au soleil, elle devient très chaude. Une amie m'a aidée à la poser et j'ai préféré attendre pour couper les bords qu'elle soit bien étalée... J'ai placé dessus l'un de mes lits de piscine (même si je n'ai pas de piscine, je peux quand même profiter du lit du même nom, non ? wink2) qui me permet de m'allonger pour y dormir si je le veux, les jours de grande chaleur, par exemple. Pour la sieste, c'est bien pratique ! Une petite table carrée assez grande pour y préparer mes dossiers le matin ou tapoter sur mon ordi portable l'après-midi après la sieste, à l'ombre. Pour y recevoir une amie, ou bien boire mon thé le matin en faisant des mots croisés, deux fauteuils et une chaise verte assortie à la moquette donnent le ton !! wink2 avec un tabouret en fer forgé qu'une amie m'avait offert et sur lequel il me faudra mettre une planche aux bonnes dimensions oh pour faire office de table basse.

    Pour les chats, des parpaings leur servent de table pour y poser gamelles en plastique pour les croquettes et l'eau. En fait, cette terrasse n'est pas complètement terminée car j'ai prévu de leur fabriquer un abri au niveau de la chatière. Un abri qui leur permettra de manger à l'abri de la pluie et de se sécher avant de pénétrer dans la maison... mais je vous montrerai les photos quand ce sera fait car il me faut attendre que la façade soit refaite par le menuisier pour fabriquer cet abri. Or, comme certains le savent, je suis en plein litige judiciaire avec l'ancien menuisier et l'expertise contradictoire n'aura lieu qu'en septembre... aucune entente amiable n'étant possible, je doute que ces problèmes soient réglés rapidement !!
    J'ai aussi posé la grande niche sous les arbustes pour que les chats puissent venir s'y réfugier à l'ombre... Tout autour de la terrasse il y a des bacs en bois qui ont contenu des plantes... la sécheresse et mon manque d'assiduité à les arroser leur a été fatals. Je vais donc les réparer et j'hésite encore à leur prochain usage, mais je me demande si je ne vais pas tout simplement les aménager en les couchant sur le côté pour faire des abris pour les chats... c'est encore à réfléchir...

    En tout cas, déjà, je suis contente de pouvoir enfin profiter de ma terrasse coulée seulement en décembre dernier... Ah oui, aussi, niveau plantes, il y a trois rosiers arbustifs parfumés, un rose-violet, un saumon et un saumon pâle ; un grand rosier blanc dont les longues branches font l'ombre sur le lit de piscine ; un seringat planté là où j'ai enterré mon gentil khali (mon chat maincoon mort en 2006) ; un abélia très parfumé qui tente désespérément de repousser et surtout de refleurir après avoir été complètement recépé à cause des travaux (en plus pour rien puisqu'ils n'ont toujours pas eu lieu !!). Enfin, de chaque côté, pour arrêter le vent, j'avais planté deux troènes et un photinia au feuillage printanier rouge... Ils sont devenus magnifiques ! Cette terrasse est ainsi à l'abri du vent et est particulièrement agréable, le matin, au lever du soleil ou l'après-midi pour la sieste car c'est le seul endroit à l'ombre à cette heure-là !

    Ah, j'allais aussi oublier : un micocoulier s'est invité devant la maison. Ses branches reposent pour le moment sur la table verte, mais, après avoir tenté de m'en débarrasser en le coupant depuis plusieurs années, j'ai décidé, cette année, de lui donner sa chance... Il me fera un parasol naturel et c'est un arbre au joli feuillage caduc donc tout à fait ce qu'il fallait...

     

    Terrase Est

    Terrase Est

    Terrase Est

    Terrase Est

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires
  •  Je vous parle de mes travaux depuis un moment car, en fait, je les programme depuis le mois d'octobre 2013. Ils devaient avoir lieu, normalement, avant les élections municipales, donc avant la mi-mars... Mais, dans ce pays, et principalement dans le sud, il faut éviter de programmer ce genre d'évènements... Tout le monde me dit, depuis des mois, que je suis trop pressée !!

    Ben oui, moi, je suis habituée à faire les choses rapidement... Mais notre société ne fonctionne plus comme ça !! Ou alors c'est moi qui joue vraiment de malchance, parce que, entre les retards dus à la banque, au conseil général pour ce qui est des prêts et de la subvention + les entrepreneurs qui vous laissent tomber sans vous prévenir, ceux qui vous rendent visite, à qui vous demandez des devis et que vous ne revoyez plus jamais sans explication... ceux qui veulent plus d'argent que le budget, ceux qui ne tiennent pas leurs engagements, qui ne viennent pas aux réunions de chantier et perturbent tout le monde, ceux qui veulent faire faire leur boulot par les autres, etc. Sans parler de certains professions difficiles à trouver comme les pellistes qui sont toujours pris, n'ont jamais le temps ou vous demandent un prix exorbitant !!

    Faire faire des travaux à l'heure actuelle relève du parcours du combattant !! Il faut se battre sans arrêt, tout gérer en permanence...vérifier le sérieux des entrepreneurs, faire le joint entre les professions...

    Mais, pour ça, il ne faut que ça à avoir à faire !! Moi, entre ma mère impotente et atteinte d'Alzheimer, mes douze chats, ma fibromyalgie... les dossiers et papiers à remplir pour ma mère (mutuelles, apa, cesu, etc.), les travaux, les impôts... je n'ai plus une minute à moi. En plus, je suis obligée de me confronter à tous... il me faut trouver au fond de moi une énergie que je n'ai plus, là, je dois l'avouer... et, pendant ce temps, les travaux n'avancent pas... L'argent n'est toujours pas débloqué à la banque alors que les prêts sont acceptés depuis deux mois... je passe un temps fou à relancer ma conseillère !! Il m'a fallu refaire un dossier complet de subvention que j'ai remis directement à l'anah sans passer par le conseil général ou la communauté des communes pour la salle d'eau de ma mère...

    Bon, donc, je vous explique ce qui est prévu :

    Dans le cadre du bouquet de travaux d'isolation :
    - On change portes, fenêtres et baies vitrées en bois car elles sont toutes fichues (ont 25 ans les pauvres !) pour les mêmes en pvc et alu couleur sable,
    - On enlève tous les murs qui sont en bois, on ne garde que l'ossature bois. On enlève aussi toute la laine de verre qui ne doit plus faire effet car tout cela a aussi 25 ans et on remplace par des panneaux en fibre de bois et un nouveau bardage en composite,
    - On fait l'isolation des combles en projeté de ouate de cellulose (ce qui implique de refaire toute l'électricité aux normes car mes boîtes de dérivation passent dans le grenier et sont vraiment surchargées et obsolètes !).
    - On créé deux "sas" à l'entrée de chaque porte d'entrée.

    Dans le cadre de l'extension et de l'adaptation pour personne âgée et handicapée :
    - On agrandit la maison pour créer une salle d'eau avec douche à l'italienne attenante à la chambre de ma mère.

    Voilà, en gros, vous savez tout...

    Voici donc quelques photos prises en mars après le passage du premier pelliste qui, en fait, était un ami agriculteur qui m'a fait, certes, une partie du boulot, mais aussi pas mal de dégâts... J'ai un peu l'impression de vivre à Sarajevo, après la guerre !!
    Vous verrez aussi quelques arbustes qui ont pu, pour le moment, rester en place (mais à voir quand le menuisier va changer les murs s'ils ne vont pas subir quelques dégâts ?) et les chats qui se sont trouvés un nouveau terrain de jeu qui leur plaît bien !! Je vous laisse découvrir tout cela sur un fond musical chanté par Jean-Louis Aubert "Demain sera parfait".

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires
  • Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires